• 06 20 61 66 16
  • corentincordonnier@hotmail.fr

Mon parcours pour devenir développeur web

Avant d’arriver à trouver ma voie, j’ai longtemps été indécis sur mon avenir, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire plus tard , mais je voulais faire quelquechose qui me plaisait, après tout, on passe la plupart de notre temps à travailler. J’ai pu voir autour de moi que c’était une situation assez fréquente, et c’est pourquoi j’ai décidé de parler de mon parcours.

Comment j’ai découvert le développement informatique

Lors de ma dernière année de lycée, je ne connaissais pas encore l’informatique, et je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie. En cherchant les Licences qui pouvaient me plaire, j’ai découvert la Licence informatique MIMP (Mathématiques Informatique  Mecanique Physique) à l’Université de Lille 1. Ces matières m’intéressaient et j’ai décidé de m’aventurer sur ce chemin. A ce moment là, pour moi l’informatique était fait pour des experts qui faisaient cela depuis tout petit et qu’il fallait avoir quelque chose d’inné dans le codage. Bien que le fait d’avoir une certaine logique aide dans le développement, j’ai pu constater qu’il était possible d’apprendre l’informatique pas à pas en partant de zéro.

Première année de Licence MIMP

Lors de cette première année j’ai découvert le développement informatique notamment grâce au langage Python où j’ai fait mes premières boucles ainsi que mes premiers algorithmes. Ensuite j’ai pris connaissance du développement web en apprenant le HTML5 et le CSS3. Lors des projets à effectuer en cours j’ai créer un site de cuisine, uniquement en HTML et CSS qui était par conséquent simple puisque je venais de découvrir le développement de site internet, mais ce fut pour moi une révélation: je voulais devenir développeur web et créer des sites internet. Pour compléter mes compétences, nous avons également appris le javascript ce qui rendait le développement web encore plus intéressant en voyant les possibilités que le javascript apportait. A la fin du deuxième semestre, nous avons également eu comme projet de créer un mini jeu de shoot’em up en javascript et en développant en objet.

Apprentissage de HTML5
Apprentissage de CSS3

Apprentissage de Python
Apprentissage du Javascript

Deuxième année de Licence Informatique

Cette deuxième année m’a également conforté dans l’idée que j’étais sur le bon chemin. L’informatique me plaisait de plus en plus et j’ai remarqué que passer du temps à coder (même si parfois je passais la moitié de ce temps à trouver une virgule manquante), ne me dérangeais pas du tout bien au contraire, je passais plus de temps dans les salles informatiques de la faculté que chez moi. de nouveaux langages m’ont été appris, en un an j’ai pu me faire une idée du java orienté objet,du C, du php, et également du SQL. Bien que tout ces langages me plaisaient je sentais mes compétences en tant que développeur web se compléter et le langage web sortait du lot. On m’avait appris à développer le back-end et le front-end, et ce qui différenciait le développement web des autres développements informatiques était le fait que j’étais capable de voir ce que je développais. En plus de pouvoir faire ce que les autres langages permettaient , le CSS et le javascript permettaient de faire des animations incroyables. J’ai d’ailleurs pu le constater en regardant régulièrement le site web CodePen qui regorge d’animation et est une véritable source d’inspiration au niveau front-end.

Apprentissage du Java orienté objet
Apprentissage du C

Apprentissage du PHP
Apprentissage du SQL

J’ai donc décidé de me diriger vers une licence professionnelle pour ma 3eme année dans l’informatique, pourquoi une licence professionnelle et pourquoi celle-ci ? Je vous explique cela tout de suite . 

Licence Professionnelle Créaweb « Création de contenue numérique »

Suite à mes deux années de Licence informatiques, le choix de devenir développeur web était fait. Il ne me manquait plus qu’à décider quel serai la suite de mon parcours: partir sur 3 nouvelles années pour un MASTER ou me lancer dans le monde du travail plus rapidement grâce à une licence professionnelle. Mon choix s’est porté sur la deuxième option, j’avais déjà de bonnes bases dans le développement web, il me manquait de l’expérience certes, mais j’avais envie de me lancer dans ce métier passionnant au plus vite. C’est pourquoi j’ai choisi la licence professionnelle. Tout en complétant mes compétences, elle me permettrait d’obtenir de l’expérience grâce aux stages qui étaient demandés, et je ne suis pas déçus par l’apprentissage du monde professionnelle qu’elle m’apporte. En ce qui concerne le choix de la licence, j’ai remarqué que même si mes sites étaient bien « construit » dans leur structure, il n’étaient pas très jolis visuellement et cela pouvait être gênant pour un développeur. Imaginez fournir un site fonctionnelle mais qui n’est pas beau visuellement du tout, quand on voit les sites réalisés aujourd’hui, cela pose un réel problème. Or la licence proposaient un aspect design au développement web. En passant par des cours de Photoshop, nous avons appris à réaliser des maquettes et à créer des sites web à partir de maquettes. Cela m’a également intéressé car connaissant le travail des graphistes, il est plus aisé de travaillé à leurs cotés. De plus cela me fournissait des bagages supplémentaires puisque j’étais moi-même capable s’il le fallait de créer des maquettes de site web.

Au niveau de l’expérience, au cours de cette Licence nous devons effectuer deux stages de plusieurs mois, ce qui fournis une expérience dans deux entreprises différentes afin de voir comment se déroule le métier de développeur web dans diverses sociétés. En plus de ces stages, j’ai participé à un événement nommé « Le marathon du Web »  qui consiste en la création par groupe de 4 ou 5 d’un site internet en 2 jours. Ce fut une très bonne expérience qui m’a enseigné le travail en équipe et dans un délai restreint ( Bien qu’en général le délai pour construire un site web est un peu plus élevé que 2 jours ). Pour finir nous avons du trouvé un prestataire afin de lui créer selon son envie un site web de a à z, de la maquette à sa réalisation en passant par les étapes de pré-conception.

En plus des cours que je reçois, je passe beaucoup de temps sur OpenClassroom afin de compléter mes connaissances, que je n’apprends pas en cours, comme par exemple Bootstrap que je trouvais régulièrement demandé dans les offres d’emploi et que je ne possédais pas dans mes compétences.